Neuville : Les élèves se préparent pour le concours de la BD

Image concours BD Scolaire 2022

Alain Bernard, président de « Bulles en Barrois », a été accueilli avec le sourire par les écoliers. Il leur a fait découvrir le monde de la bande dessinée pour les aider à se préparer au concours de la BD scolaire d’Angoulême. Une autre façon d’aborder l’écriture.

Photo d'Alain bernard et les élèves de Neuville
Alain Bernard, le président de « Bulles en Barrois » accompagne les élèves pour leur participation au concours de la BD scolaire d’Angoulême.

« Le monsieur [Alain] nous a appris un tas de choses sur la bande dessinée et il nous a très bien expliqué », félicite Noa. Alyssa ajoute : « J’ai bien aimé la visite d’Alain. Il nous a montré toutes les bulles qui servent à fabriquer les bandes dessinées ».

Fan de bandes dessinées, Louka embraye : « J’ai trouvé que c’était très intéressant. Du coup, j’ai encore plus envie de faire la BD pour le festival d’Angoulême ».

Véritable aimant magique, la bande dessinée est souvent privilégiée par les enfants. Plutôt que d’ouvrir un « gros livre sans images et avec que du texte », les jeunes lecteurs préfèrent les albums de BD.

 

Alors quand un monsieur vient dans la classe avec une énorme pile d’albums de BD sous le bras, forcément les élèves applaudissent. « Je m’appelle Alain. Je suis le président de Bulles en Barrois. Je viens vous apprendre à mieux lire les bandes dessinées et à en connaître le vocabulaire. Mon but est de vous aider à créer une bande dessinée avec des personnages et des dialogues dans les règles », démarre Alain Bernard.

Féru de bandes dessinées depuis sa prime enfance, puis organisateur de salons et de festivals de la BD, Alain en connaît des tonnes sur le 9e art. Invitant les enfants à le rejoindre dans le monde gigantesque de la bande dessinée, Alain leur fait tour à tour visiter les trois grands genres d’albums : les comics américains, les mangas japonais et la BD franco-belge. Puis, c’est l’auscultation d’une page de BD.

« Dans la bande dessinée, cela s’appelle une planche avec des dessins, de l’écriture, des cadres… », explique le maître du 9e  art. Et quand Alain évoque l’alignement des vignettes sur une même ligne de gauche à droite pour former une bande, c’est tout de suite la révélation. Et très vite, c’est l’irrésistible envie pour tous les élèves de créer leur propre « réalisation collective de 6 planches » pour aller l’exposer à Angoulême, la ville phare de la bande dessinée.

Un beau projet pédagogique

« L’idée est d’aborder l’écriture autrement et de la mêler au côté artistique pour faire émerger tous les talents possibles. Le défi ultime est de mobiliser tous ces talents et toutes les qualités des élèves au niveau du projet collectif de participer au concours de la BD scolaire organisé par le Festival international de la BD d’Angoulême », Claire Monin, directrice et maîtresse de la classe des CM1-CM2.

Texte et image : Denis Hervelin
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires